untitled

Le premier roman de Geneviève Dormann, salué en 1959 par Antoine Blondin et Roger Nimier, nous conte l’histoire de Marianne, une moderne Bovary des beaux quartiers, qui, bien que mariée à Marc, s’éprend de Thomas, marié lui aussi. Caprice ou passion authentique ? Leur amour finira mal mais sans drame. Juste un peu de nostalgie… Dans un style pétillant, l’auteur rend à merveille l’atmosphère de ces années insouciantes où triomphait la Nouvelle Vague et où la légèreté était de mise.